Fontaine japonaise en bambou – Découvrez les secrets culturels des fontaines japonaises en bambou

La culture japonaise accorde une importance particulière aux fontaines d’eau. Il existe deux principaux types de fontaines japonaises : la fontaine Tsukubai, la fontaine Shishi-Odoshi. Ces deux fontaines ont une riche histoire culturelle.

Tsukubai est un terme japonais qui se traduit par « s’accroupir ou s’accroupir » en anglais. La fontaine Tsukubai est une fontaine japonaise que l’on trouve généralement à l’extérieur des temples bouddhistes et des jardins de thé japonais. Les visiteurs doivent « s’accroupir ou s’accroupir », c’est-à-dire se pencher et suivre le rituel de purification avant d’entrer dans le temple. Ce rituel de purification est conceptuellement similaire au rituel des ablutions pratiqué dans les églises chrétiennes. Ce rituel de nettoyage de Tsukubai consiste à se laver les mains et à se rincer la bouche. Ce rituel de purification est effectué avant d’entrer dans les temples bouddhistes pour les cérémonies du thé.

Une fontaine Tsukubai est généralement faite d’un bassin en pierre, connu sous le nom de chozubachi. L’élément le plus important de Tsukubai est une pipe en bambou également connue sous le nom de kakei. Une petite cuillère en bambou est placée sur le dessus du bassin, prête à l’emploi pour effectuer le rituel de nettoyage. Les fontaines Tsukubai se trouvent généralement à l’extérieur des jardins de thé japonais ou dans des maisons à thème japonais.

Une lanterne en pierre, également appelée ishidoro, est placée près du tsukubai pour éclairer les cérémonies du thé du soir. La disposition des pierres autour du Tsukubai est d’une importance cruciale lors de sa conception. Les flores vertes et les plantes de bambou complètent parfaitement la région entourant Tsukubai.

De conception simpliste, un tsukubai est un bel ajout à votre jardin ou salon de thé pour augmenter son attrait zen et ajouter une histoire culturelle pour intriguer vos invités et visiteurs.

Shishi Odoshi est une autre fontaine japonaise très connue pour son style particulier et sa beauté antique. Shishi Odoshi se traduit littéralement par Deer-Scarer. Les agriculteurs japonais utilisaient la fontaine shishi-odoshi pour effrayer les cerfs et les parasites qui détruisaient leur agriculture.

Au fur et à mesure que la culture japonaise progressait, le Shishi-Odoshi était davantage utilisé comme élément méditatif. Sa capacité à créer une sérénité calme dans son environnement est vraiment attrayante pour les moines zen. Shishi-Odoshi est célèbre pour le mouvement de bascule du bambou et son son de “claquement”. Le bambou se balance d’avant en arrière avec de l’eau qui se remplit et se vide du bec. Lorsque le bec en bambou frappe doucement la surface du bassin, il émet un son de “claquement” doux et rafraîchissant. Les personnes pratiquant la méditation sont particulièrement friandes de ce doux claquement pour se concentrer et se concentrer.

Un shishi odoshi est devenu une pièce d’eau de jardin classique ces dernières années en raison de son histoire culturelle et de sa beauté inégalée.



Source by Amy C.

Leave a Reply

Your email address will not be published.